La défiscalisation et l’assurance-vie

L’assurance-vie est une forme de contrat d’assurance bien spécifique. Grâce à cela, les particuliers pourront s’assurer ou assurer leurs proches dans le cas où certains événements déterminés par le contrat se produisent. Certaines de ces formes de contrat d’assurance permettent à des assurés d’être exonérés d’impôt.

La nature de la défiscalisation de l’assurance-vie

 « Grâce à la défiscalisation fiscale, les particuliers pourront profiter d’une réduction des versements alloués au contrat d’assurance-vie. »

Les clients qui ont besoin de souscrire une assurance vie peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt d’une valeur de 25% de la somme versée. En règle générale, il suffit que l’assuré ne dépasse pas une cotisation de 1525€ de versement majoré de 300€ par enfant à charge par an. Si l’assuré prend les deux options, le montant par enfant à charge qu’il ne doit pas dépasser pour jouir de la défiscalisation est plafonné à 150€ lors d’une garde alternée.

Les différentes formes de contrat d’assurance-vie défiscalisée

Les assurés peuvent profiter d’une défiscalisation lorsqu’ils souscrivent deux types de contrat d’assurance-vie. Il peut s’agir de la rente survie, ainsi que l’épargne handicap. Ce n’est pas tout le monde qui peut jouir de cette réduction de cotisation. Il faut remplir certaines conditions pour pouvoir profiter de la défiscalisation.

Défiscalisation de l’épargne handicap

Pour profiter des réductions de 25% des primes versées sur l’épargne handicap, vous devez veiller à ne pas dépasser la limite de 381,25€ et des 75€ par enfant à charge. Il faut que le contrat d’assurance-vie soit d’au moins de 6 ans pour que la réduction du contrat soit applicable. Il est important que vous déclariez votre contrat épargne handicap au fisc à partir du relevé de vos versements expédiés par la compagnie d’assurance dont vous avez souscrit le contrat.

Défiscalisation de la rente survie

Les personnes concernées par la rente survie sont des assurés qui remplissent certaines conditions. Ce contrat d’assurance vise à verser une somme d’argent en cas de décès de l’assuré ou de verser une rente viagère au bénéficiaire handicapé concerné par le contrat. Comme c’est le cas pour l’épargne handicap, la rente survie est un contrat d’assurance-vie donnant droit à une réduction de 25% de la cotisation due en veillant à ne pas dépasser certaines limites.

Les exemples de contrat d’assurance disposant de l’option rente survie

Les particuliers qui veulent souscrire une assurance-vie de nature rente survie, peuvent le faire en optant certains contrats. AFER et Linxea Vie font partie de ces contrats.

Contrat AFER

Les personnes qui veulent prendre une assurance-vie rente survie chez le groupe AFER doivent s’attendre à un dernier rendement fonds euros d’un taux de 3,43%. Les frais sur versement en euros ne peuvent dépasser 2% tandis que le frais arbitrage est de 0,20% du montant arbitré.

LINXEA

En ce qui concerne la rente survie de Linxea Vie, l’assuré dispose d’un dernier rendement de 3,72%, le contrat d’assurance-vie ne possède pas de frais sur versement fonds. En ce qui concerne les frais d’arbitrage de la rente survie proposé par LINXEA, ce service est gratuit.

Où peut-on profiter de la défiscalisation de l’épargne handicap ?

Les assurés qui ont besoin d’une défiscalisation sur l’épargne handicap peuvent se rendre sur différents groupes d’assurance.  Les compagnies qui vous proposent une épargne handicap dans leurs formules sont : l’Afer, LINXEA ou encore la Caisse d’Epargne.

Les frais nécessaires pour souscrire une assurance-vie

La défiscalisation des contrats d’assurance-vie est utile vu le nombre de frais liés à la souscription de ces assurances. Il peut s’agir des frais d’entrée dit aussi frais de versement, des frais d’ouverture de dossier, des frais de gestion ainsi que des frais d’arbitrages qui peuvent être facultatifs. Comme c’est le cas pour la rente survie proposée par LINXEA à ses clients.

Quelques cas permettant de profiter d’une défiscalisation d’un contrat d’assurance

Les assurés qui désirent profiter de la défiscalisation doivent être confrontés à certaines situations.  Il peut s’agir d’une invalidité de 2e ou 3e catégorie, d’un licenciement ou d’une mise à la retraite prématurée. Ces événements doivent survenir lors de l’année fiscale du rachat du contrat d’assurance. Demandez l’aide d’un comptable pour de plus amples informations à ce sujet.

Poster un commentaire