Les accords de Bâle III et les formules de rachat de crédits

Le système de crédit ou de rachat de crédit est depuis quelques années très accessible à tous, notamment avec l’avènement des banques et des établissements de prêts en ligne. Sachez que depuis 2010, ce système doit se soumettre à certaines exigences, issues des accords de Bâle III.

Les accords de Bâle III

Les Accords de Bâle III ont été publiés en décembre 2010, et il s’agit d’un ensemble de propositions visant à renforcer le système financier, afin d’éviter de revivre les erreurs du passé, notamment la crise financière. En effet, les Accords de Bâle III de 2010 sont issus du constat que de nombreuses institutions ne disposaient pas de liquidités suffisantes lors de la crise.

L’accord met un point d’honneur à ce que les banques relèvent aussi bien le niveau que la qualité de leurs fonds propres. De cette manière, en cas de crise, les banques seraient capables de faire plus facilement face aux difficultés. Les Accords redéfinissent donc les fonds propres, mettent en place un ratio de liquidités, et révisent la couverture de certains risques…

Le rachat de crédits et les accords de Bâle III

Le rachat de crédits est une solution mise en place par les courtiers professionnels de solutions financières. Théoriquement, le rachat de crédit consiste à regrouper tous vos crédits en un crédit unique. Ainsi, vous n’avez plus qu’à rembourser une seule dette, avec une mensualité, un taux moins élevé, et sur une durée unique mais plus longue. L’objectif du rachat de crédit est donc de réduire principalement la charge de remboursement mensuel des emprunteurs, afin de les aider à mieux gérer leurs budgets, et à envisager d’autres perspectives de crédits s’ils souhaitent réaliser d’autres projets.

Il est constaté que les demandes de rachat de crédits deviennent alors plus importantes en période de crise, alors que les banques resserrent leurs conditions d’octroi, selon les accords de Bâle III. En effet, en gelant plus de fonds propres, il y a moins d’argent pour le crédit. Pourtant, on devrait actuellement relancer l’économie, en accordant du crédit aux entreprises et aux particuliers. Désormais, il faudrait respecter le ratio d’endettement à 33%, augmenter l’apport personnel, … pour pouvoir bénéficier d’un crédit ou d’un rachat de crédits.

Ainsi, il est préférable de présenter une demande de regroupement de crédits dès que les difficultés financières apparaissent et de ne pas attendre que des incidents bancaires ne surviennent.